Liens utiles    

RÉSEAU la Meute contre la pub sexiste

Le réseau de La Meute et l'association Chiennes de garde, réunis depuis 2008, constituent La Meute des Chiennes de garde.
Nous vous invitons à visiter le site de La Meute contre la pub sexiste et à signer le manifeste “NON à la pub sexiste !”...

WECAMS : Women’s European Coalition Against Media Sexism

Autres liens féministes...

Collectif national pour les droits des femmes : http://collectifdroitsdesfemmes.org/

Féministes en Mouvements : http://www.rencontresfeministes.fr/

Femmes Solidaires : http://www.femmes-solidaires.org/

La Barbe Groupe d'Action Féministe : http://www.labarbelabarbe.org/

La CLEF - Coordination française pour le Lobby Européen des Femmes : http://www.clef-femmes.fr/

Le Planning Familial : http://www.planning-familial.org/

Osez le Féminisme : http://www.osezlefeminisme.fr/

 

AU SECOURS...
 
Les pouvoirs publics ont pour habitude de se décharger de leurs responsabilités sur les associations, leur civisme et leurs bénévoles. Une volonté politique d’en finir avec la violence masculine et le sexisme institutionnel exigerait des moyens, de la formation, et de l’argent, beaucoup d’argent. Notre système ne voit aucun inconvénient à faire payer les femmes (impôts, taxes, charges, travail ménager gratuit), mais il reste réfractaire au financement de mesures qui permettraient de remédier aux inégalités entre sexes. Notre premier devoir de citoyennes est d’exiger que les lois votées deviennent des pratiques sociales financées. Sans engagements budgétaires, les politiques - quand elles existent - ne sont que du vent - et les déclarations - que l’on claironne - du pipeau...
Les femmes disposent de peu de moyens. Les associations sont souvent le seul recours de femmes en difficulté ou en danger. La simple liste des problèmes traités (insultes, agressions, agressions sexuelles, violences dans les relations amoureuses, violence conjugale, viols, viols par inceste, harcèlement sexuel, proxénétisme, prostitution, pornographie...) démontre, s’il en était besoin, que la violence pesant aujourd’hui sur les citoyennes de ce pays n’a rien de théorique.

ANNUAIRE des ASSOCIATIONS de LUTTE CONTRE les VIOLENCES FAITES AUX FEMMES
http://femmes.gouv.fr/le-ministere-publie-un-annuaire-des-associations-de-lutte-contre-les-violences-faites-aux-femmes/

VIOLENCES

Fédération Nationale Solidarité Femmes tél  3919
http://www.solidaritefemmes.asso.fr/

Violences conjugales 01 40 33 80 60


VIOL
Collectif féministe contre le viol 0800 05 95 95 (appel anonyme et gratuit, d’une ligne fixe ; permanence du lundi au vendredi, de 10h à 19h)
http://www.cfcv.asso.fr/


VIOLENCES SEXISTES AU TRAVAIL
AVFT (Association contre les violences faites aux femmes au travail)
BP 108 75561 Paris cedex 12
tél. 01 45 84 24 24 -  fax 45 83 43 93
adresse courriel contact@avft.org


MUTILATIONS SEXUELLES

  • Commission pour l’abolition des mutilations sexuelles (CAMS) 01 45 49 04 00
  • Groupe femmes pour l’abolition des mutilations sexuelles 01 43 48 10 87

ENFANCE MALTRAITÉE n° gratuit 119


                    

AIDE AUX VICTIMES
Institut National d'aide aux victimes (INAVEM) les 8 chiffres correspondent au mot « victimes » sur le clavier téléphonique soit 08 842 846 37


INFORMATION
Centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CNIDFF)
http://www.infofemmes.com


CONTRACEPTION, AVORTEMENT
Mouvement français pour le Planning familial
Paris  01 42 60 93 20
dans d’autres villes voir sur le site http://www.planning-familial.org/

Écoute Sexualité Contraception

  • 0800 803 803 (n° vert Nord de la France)
  • ou 0800 105 105 (n° vert Sud de la France)

PROSTITUTION

  • Mouvement du Nid 01 42 82 17 00 (Paris)
    infos http://www.mouvementdunid.org/
  • Traite des femmes aux fins d’exploitation sexuelle : réseau d’accueil sécurisé pour les victimes de la traite  0825 009 907 (appel gratuit

 


AUTRES ADRESSES

  • SOS femmes-accueil : http://www.sosfemmes.com
  • Association Fatoumata pour l’émancipation des femmes 01 43 41 40 57
  • Comité contre l’esclavage moderne
    01 44 52 88 90
  • Association de solidarité avec les femmes algériennes démocrates 01 53 79 18 73
  • RAJFIRE Réseau pour l’autonomie juridique
    des femmes immigrées et réfugiées
    01 44 75 51 27
  • ELELE Migrations et cultures de Turquie
    01 43 57 76 28
  • Ni Putes Ni Soumises 01 53 46 63 00
  • Garance : http://www.garance.be
    Le site réunit de nombreuses informations sur la prévention des violences basées sur le genre, l'association est basée en Belgique et propose des formations à l'autodéfense.

 


















































Agressives nous ?    
Agressives, nous ?

Nous avons la pêche, nous sommes libres de nos mots et de nos mouvements. Agressives ? Après tout, pourquoi pas ? Les femmes
sont restées si longtemps sur la défensive : il est temps d’assumer l’agressivité que nous refoulons et de l’exprimer, mais non dans
un sens destructeur. Nous nous affirmons, mais sans avoir besoin
de nier l’autre. Nous nous construisons dans le respect de nous-mêmes
et de l’autre. Nous disons NON à la violence machiste.
Nous existons par nous-mêmes, avec notre propre violence, canalisée,
alors que les machos n’ont pas encore appris à maîtriser la leur.

Pourquoi donc faudrait-il « tuer » la violence en nous ? Elle se trouve
en chaque être humain. Nous avons tous des désirs, des instincts,
des révoltes : autant de violences possibles, que nous exprimons,
que nous contrôlons ou que nous refoulons plus ou moins.

A-t-on jamais taxé d’agressivité les membres de la Ligue des droits
de l’homme ou les militants d’associations qui luttent contre le racisme
ou contre l’antisémitisme ? Pourquoi un tel tollé quand des femmes
osent demander qu’on respecte leur dignité ?
L’agressivité n’est pas chez nous, mais chez les machos !


              
 retour                                                 


 

Nous, Chiennes de garde, nous montrons les crocs, pour impressionner
les machos, pour nous faire respecter, pour défendre des femmes insultées.

ATTENTION ! Grrrrrrrrrrr… ! Nous pourrions faire mal si nous étions très
en col ère, si nous ne nous contrôlions plus. Imaginez qu’il existe des
Chiennes enragées, très dangereuses. Imaginez qu’elles soient dirigées
par une terrrrible cheffe de meute, qui décide de s’attaquer aux machos criminels, ceux qui battent, qui violent, qui tuent des femmes, des faibles. Imaginez qu’elle lance son horrrrible cri de guerre : « Sus aux machos !
Lâchez les Chiennes ! Ksssss kssss ! Mordez-les ! Pas de quartier ! »
STOP ! C’était un cauchemar. Revenons aux Chiennes de garde,
si pacifiques ! Ouf ! Nous ne sommes pas des Chiennes méchantes,
mais nous ne sommes pas non plus de braves chiennes bien gentilles,
qu’on fait rentrer à la niche avec un susucre. Nous disons :
« J’aboie, donc je suis… féministe et solidaire. »
Et attention, les machos !