Lettre ouverte des Chiennes de garde à Pascal Terrasse

 

 

Après l’insulte d’une journaliste par Pascal Terrasse, député et président du conseil général de l’Ardèche,

Les Chiennes de garde vous montrent les crocs.
Par tweet
le samedi 23 avril 2011 vers 11h, vous avez traité de « grosse salope » Nathalie Fabre, journaliste à L’Hebdo de l’Ardèche.

Adresser une injure sexiste à une femme qui vous contredit tient lieu de raisonnement à certains. C’est insulter toutes les femmes et cela banalise la violence machiste.
Le respect de l’autre est un principe de notre démocratie, il est scandaleux qu’un homme politique en soit oublieux à ce point.

Nous, Chiennes de garde, défendons la dignité des femmes et vous demandons de présenter des excuses publiques à Nathalie Fabre.

Les tweets du 23 avril 2011 des différents correspondants commentant cette insulte nous ont été communiqués et figurent ci-dessous.

11 mai 2011

"Le mea-culpa de Pascal Terrasse" (source : France Bleu - 15 mai 2011)

"Après son dérapage sur Twitter. "J'ai été grossier et je le regrette, c'est la raison pour laquelle je m'excuse auprès de Nathalie Fabre". C'est ce qu'écrit, aujourd'hui, le président socialiste du conseil général de l'Ardèche, toujours sur le réseau social sur internet. Le 23 avril, sur Twitter, Pascal Terrasse avait traité de "grosse salope" Nathalie Fabre, la rédactrice en chef de l'Hebdo de l'Ardèche, à la suite d'un différend."

 

--------------------

--------------------

--------------------

--------------------

--------------------



 

- Retour à la page d’accueil -