CHIENNES DE GARDE

APPEL A TÉMOIGNAGES

 

 

Vous êtes une femme. Vous travaillez. Il vous est arrivé d’être insultée sur votre lieu de travail par un homme hiérarchiquement supérieur, inférieur ou égal. Voire par une autre femme.

Votre témoignage intéresse les Chiennes de garde.

Echanger sa force de travail contre de l’argent est une conquête des femmes, traditionnellement cantonnées aux tâches non rémunérées. Le monde du travail payé s’est fait sans les femmes. Souvent elles n’y sont pas les bienvenues. Il arrive qu’elles y soient carrément malvenues. Nous avons choisi dans un premier temps le travail parce que c’est dans ce contexte que nous avons reçu le plus de demandes d’intervention.

Nous voulons dresser un état des lieux de la violence verbale sexiste au travail, et pas seulement des insultes. Il s’agit de recueillir :

les mots prononcés,

le contexte dans lequel ils ont été employés,

la manière dont vous les avez ressentis, vécus, et analysés,

la manière dont vous avez réagi, dont vous auriez voulu réagir et dont vous n’avez pas pu le faire.

Vous êtes seule juge. Votre perception, votre analyse, votre opinion sont légitimes et c’est ce qui nous importe.

Envoyez votre témoignage en confiance : vous seule décidez de ce que vous voulez ou pouvez dire. Quand votre témoignage sera utilisé publiquement dans le cadre de la campagne que nous souhaitons lancer, nous vous contacterons pour savoir ce que vous souhaitez ou pouvez diffuser. Ceci s’applique aussi bien si votre témoignage vous concerne personnellement que si vous l’avez recueilli auprès de l’une de vos proches.

Dénoncer les insultes sexistes.

Affirmer que la première étape de la violence masculine est verbale.

Refuser l’intimidation et l’humiliation.

Imposer le respect.

Tel est le but des Chiennes de garde dans cette action.

Nous attendons vos témoignages ou ceux que vous aurez collectés dans votre entourage.

par courrier : 35 rue des francs bourgeois 75004 Paris

par fax : (33) O1 42 33 42 88

par mail : bureau@chiennesdegarde.org

jeudi 8 mars 2001