Fouquet’s


Action Fouquet’s

 

 

Le 16 novembre 1999, après le refus essuyé le 7 novembre par deux femmes, qui ont été interdites d’accès au Fouquet’s, une brasserie parisienne, parce qu’elles n’étaient « pas accompagnées », nous avons demandé au directeur du Fouquet’s - 1. de présenter des excuses publiques à ces deux femmes [des excuses ont été rendues publiques le 17 mais ont été refusées par celles-ci le 22], ainsi qu’au réseau des Chiennes de garde qui les soutient ; - 2. de prendre l’engagement de cesser désormais toute pratique discriminatoire de ce type ; - 3. d’apposer sous le panonceau « Les dames seules ne sont pas admises au bar » une mention indiquant qu’il s’agit d’un souvenir historique, non valable de nos jours.

Nous avions demandé une réponse avant le 30 novembre 1999. N’ayant pas reçu de réponse, nous sommes allées le 4 décembre apporter une plaque portant ces mots « Souvenir historique, non valable de nos jours. Cadeau des Chiennes de garde », à apposer sous le panonceau « Les dames seules ne sont pas admises au bar ». On a refusé de nous servir et de nous entendre. Le 11 décembre, nous avons constaté que notre plaque avait été apposée sous le panonceau. Nous appelons à un boycott du Fouquet’s tant que la direction n’aura pas fait d’excuses et tant qu’elle n’aura pas pris l’engagement public d’admettre les « femmes seules ».

samedi 4 décembre 1999